Conséquences et évolutions plausibles

Relations Presse
La chaîne de gestion de l’information s’est tout de même considérablement raccourcie ! Ou en tout cas, est susceptible de l’être…
Il n’y a pas encore si longtemps, il fallait identifier l’information à diffuser (quelques réunions), préparer l’information à diffuser (re-quelques réunions), faire valider, envoyer le communiqué de presse (un autre jour que le vendredi et un autre moment que le lundi… ;-D), relancer pour savoir si les fax (les télex?) étaient bien arrivés, etc… Bref, la news chaude a pris un coup de froid avant d’être sous les presses !
Maintenant, dans l’instant, une info importante peut être portée à la connaissance des pros des news et faire l’objet d’une diffusion quasi immédiate. L’accélération est phénoménale. Trop peut-être…
En effet, comment vérifier?, comment contrôler?, comment ne pas se faire avoir? quand on est journaliste en position de relayer des infos dans le off-line… La constitution de son réseau est ainsi au coeur de la problématique. Sois prudent et…. qualitatif… Finalement, ces nouvelles technologies font revenir aux essentiels🙂

Publicité
La grande perdante du jeu? Certains le disent.
Comme dans toutes évolutions, la capacité d’adaptation fait la différence.
Il est sûr que périclitera ce qui restera sur des méthodes et des métriques déconnectées de la réalité.
D’une situation globalement dominée par le push de messages, très généraux et faiblement ciblés, nous sommes rendus à un contexte d’hyper-ciblage de messages pointus délivrés en pull. Les changements sont radicaux !
Pour illustrer mon propos:
– dans le passé : affichages de bannières, push de messages… un CPM qui s’écroule, un taux de clic qui fond, un taux de conversion-d’achat « assez » faible
– dans le futur (présent?) : mise à disposition d’informations que les clients viennent chercher, choix des pubs vues ou pas vues, « j’aime-j’aime pas », … C’est l’utilisateur qui décide et qui attend des infos qui le concernent !

La pression va monter de plus en plus fort. Les navigateurs entendent leurs utilisateurs et fournissent maintenant des solutions pour bloquer les pubs (cf : firefox – https://addons.mozilla.org/en-US/firefox/addon/1865). 50 millions de téléchargements (26July09) et ça ne va sans doute pas s’arrêter là…
Facebook propose à ses membres de donner leur avis sur les pubs : j’aime, je n’aime pas (pub mensongère, sans intérêt, etc)… C’est super malin pour afiiner le ciblage, en tout cas.
Les diffuseurs s’organisent pour intégrer le contenu pub dans le contenu éditorial… C’est smart. C’est sans doute moins visible mais peut-être plus efficace… A suivre !

Marketing Relationnel
Mêmes constats que pour la pub… sauf que les solutions de ciblage et de CRM existent.
Le marketing relationnel a une opportunité formidable d’évolution au travers des réseaux sociaux.
La réactivité et le ciblage doivent devenir leurs obsessions. L’idée est de profiter de l’instantanéité pour offrir des avantages réels à ceux qui écoutent. Ceux qui écoutent doivent être connus et reconnus dans leurs habitudes de consommation.
La cohérence des messages et des supports peut aider à améliorer les résultats des métriques de performance. Autrement dit, plus les messages sont cohérents, plus ils sont puissants. Plus ils sont spécialisés et pointus, plus ils doivent être puissants en tant que tels.
A organiser !

Marketing Acquisition
Les méthodes et les métriques évoluent. Il faut que le marketing acquisition évolue aussi pour maintenir son efficacité.
Diversification des sources d’audience, multi-canal, ciblage des messages par canal, mesure des performances sont autant de fonctions sur lequelles une vigilance fondamentale doit être portée.

SEO
Le SEO se nourrit des réseaux sociaux : écoute, monitoring, analyse, priorisation, définition des axes de présence sur la toile, entre autres.
Le SEO prend en compte les réseaux sociaux : liens entrants, audience globale, »notoriété »
Le SEO s’adapte aux réseaux sociaux : spécialisation des messages, pertinence et crédibilité par axe de présence, notamment.

La présence de demain se négocie aujourd’hui ! La constante adaptation aux attentes du marché confère une force à ceux qui savent les identifier, les anticiper, les comprendre, les prévoir.
La fonction SEO est stratégique. Elle le sera d’autant plus si elle embrasse les réseaux sociaux entièrement.
Marketing Produits
C’est la synthèse de ce qui précède.
Il y a encore peu, cette fonction ne devait produire que des offres push. Elle contribuait aux communiqués de presse… Elle servait ! Il faut bien avouer que le marketing produits de certains professionnels de l’hébergement en France n’est pas un modèle d’écoute : les prix en aout qui continue d’exploser, les promos qui continuent de déferler à J-20, etc…

L’évolution introduit une dimension pull indéniable.
Le véritable métier devient donc sans doute « faire savoir », devenir identifiable, être identifié. Ce sont les enjeux du marketing produits.

Référencer, qualifier, sélectionner, « critériser », enrichir = autant de sujets de réflexion qui font appel aux véritables savoir-faire de professionnels aguerris.
Sentir les tendances ne suffit plus totalement. Il faut les anticiper de manière concrète et argumentée.
Décrypter les modes n’est plus la panacée. Il faut les provoquer, les créer, les instiguer, en mesurant les résultats en permanence.
Exister sur le marché n’est plus l’unique objectif. Il faut durer, s’adapter, s’ouvrir, se renouveler.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s